Lexique
Management de risque Imprimer Envoyer

Management de risque drapeau-fr= Risk Management drapeau-gbp

risques

                 Le risque est incertain et préjudiciable lorsqu’il se réalise.
Pour autant les effets directs ou induits d’un risque peuvent être positifs mais jamais le risque lui même !
Voilà bien un risque d'incompréhension lié à l'usage notamment anglo-saxon du mot risk, mettant parfois au même niveau risque et  chance vs opportunité...

Certains risques peuvent être prévisibles, d’autre sont quasi certains mais assumés et...
C'est ainsi qu'en management de risque on peut les classer selon le degré d'incertitude ex :
  • Risque hypotétique : Qui pourra amener à des mesures dites "Principes de précaution";
  • Risque à fort potentiel : Qu'il sera primordial d'anticiper grâce à des processus dits de "Prévention";
  • Risque non connu : Notamment du fait qu'il n'ont jamais été identifiés ou que nous ne pouvions imaginer
C’est grâce à des suppositions, hypothèses et autres évaluations que l’on peut mieux appréhender les risques et donc les éviter, les prendre en charge ou les transférer.

Les problèmes parfois les plus simples sont des risques !


Le concept de management de risque permet de mieux les maîtriser :

- Il est primordial de s'attacher aux causes des problèmes le plus tôt possible sinon la récurrence de ceux-ci, la mobilisation et les effets induits qu'ils génèrent peuvent faire courir des risques multiples aux conséquences importantes.

- Il faut donc anticiper pour éviter la multiplication des effets directs et induits qui fininront par tétaniser vos activités tellement les problèmes deviendront à eux seuls des activités du quotidien.

- Il faut aussi utiliser des pratiques efficaces de résolution des problèmes. Ainsi il est capital de s'intéresser aux sources (Ex : humaines, techniques) et du niveau de priorité (Ex impact sur les enjeux)

Voir les concepts:

   QPQQCOC,   EMOFF mais aussi PESTEL,   arbre des causes et défaillances,   diagramme de Pareto

    Voir aussi les autres liens en fin d'article


- Un état d'esprit de type management intelligent, responsable et collaboratif basé sur l'efficience permet dans toutes les situations de reduire à la portion congrue les problèmes générateurs de risques multiples.


Pour mesurer le risque il est important de connaitre le degré d’occurrence et celui de gravité.


                                risque-evaluation

Ainsi entre les deux il plus aisé de gérer pour savoir comment faire ou ne pas faire… notamment pour réduire, contourner, transférer ces risque et élaborer le meilleur plan d’action et les priorités car :
- d’une part le fait de le prévoir et d’être en éveil permet de mieux apprécier l’environnement et donc conduit à la qualité ;
- D’autre part, les conséquences de certains risques devenus des dommages, conflits, etc. peuvent générer des avantages et autres profits que ce soit sur des actions spéculatives, dans le domaine organisationnel ou relationnel, etc.

                             « 1 personne avertie en vaut 2 ! »
 Il est donc très important dans le management de risques d’être éduqué pour anticiper. La transmission des fruits du savoir, conditionne l'acquisition de compétences qui favoriseront la maturité toutes deux propices à l'habilitation qui confère l'autonomie, la prise d'initiatives responsables;
Autonome ne veut pas dire seul, bien au contraire... Il faut ne jamais être isolé ou mieux d'oeuvrer ensemble, ce qui permet de mieux maitriser l'espace, le temps, les difficultés et opportunités.
C'est ainsi que le "Nouveau paradigme du Collaboratif" est un atout majeur

En effet, si une personne sait appréhender les risques elle peut non seulement les réduire mais aussi dans une même réflexion, action, détecter des opportunités, comme c’est le cas dans une démarche d’Excellence Opérationnelle.

Ces pratiques intelligentes, de coupler réduction des risques et recherche d’opportuités, provoquent elles aussi des effets induits, réflexes, bénéfiques et si elles sont appliquées dans un groupe collaboratif les effets bénéfiques sont exponentiels. C’est l’efficience !


Les enjeux relatifs aux risques sont devenus tellement importants que la nécessité de mieux les appréhender est devenue incontournable.

Les conséquences de risques non assumés, amène parfois à la cessation d’activité de l’entreprise, soit par destruction de biens, indemnisation de préjudice à des tiers, détérioration de l’image de marque, frais de procédures et financiers très importants, etc.

 

De nouveaux risques seront toujours découverts surtout avec l’évolution des technologies. C’est notamment le cas de ceux liés à la manipulation des données. Là, les tentations sont grandes tant en interne qu’en externe :

   La guerre du pouvoir par la possession des données : Voir Gestion de contenu

 

Ainsi de nouvelles fonctions de gestionnaire de risques (Risk Manager), en interne ou externe se sont développées et une nouvelle norme ISO 31000 est conçue pour le management des risques.

Par ailleurs le concept PDCA, d'amélioration continue, est également recommandé en ISO 27001, norme internationale qui traite de la gestion de la sécurité de l'information.

 

Le management de risques consiste surtout à anticiper, détecter, tous les risques pour pouvoir les réduire et à défaut de les supprimer, de les transférer sur d’autres notamment par externalisation ou sous-traitance ou par une couverture d’assurance savamment négociée.


Le processus simplifié peut être décrit en au moins 3 phases :

   - Identifier : veille, réflexion, alerte, …

   - Evaluer la probabilité, mesurer l’impact …

   - Gérer l’acceptable et ce qui ne l’est pas pour pouvoir éliminer, diminuer ou transférer…

Hors la mondialisation et l'hyperréglementation sont aussi des déviances de notre évolution. En effet bien des "oracles" nous transmettent l'anxiogénité qui nous pousse à multiplier les principes de précautions qui nous emprisonnent dans l'exercice de notre évolution personnelle, technologique, etc. Alors que les peurs basées sur éléments scientifiques développent le prise de conscience et la prudence donc le mise en place de processus test, pour parer aux éventualités sans nous empêcher de poursuivre notre chemin.

 

Pour les risques les plus importants de nombreuses entités élaborent, en amont de tout sinistre majeur, un PRA  ou PCA : Plan de Reprise d’Activité ou PCA Plan de Continuation d’Activité. Celui-ci consiste en une anticipation de l’arrêt d’une activité et donc la possibilité de continuer celle-ci, y compris dans un autre lieu, ou son redémarrage rapide que ce soit pour l’équipe de gouvernance, la production, la communication, les opérations administratives, commerciales, financières, etc.

 

Les risques concernent tous les acteurs et toutes les activités.

C’est pourquoi il est devenu indispensable de porter une attention particulière à la gestion des contrats et des relations humaines grâce en particulier à la communication (Voir : ERM).


Et pour favoriser votre réflexion nous vous soumettons une citation de Rudyard Kipling :

      "Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions

 

 

 Voir : 5M ; 5 Pourquoi ; Amélioration continue ; Analyse par les Options Réelles ;  Arbre des causes ; Assurance (Agrément, Crédit, Prospection) ; Cindynique ; Contrats ; DICP ; EMOFF-FFPM ; Excellence opérationnelle ; Gouvernance des risques et conformités ; Inforensique ; Management de projet ; Management des Relations de Partenariat-PRM ; Management participatif ; MARION ; MEHARI ; Méthode 5S ; Perquisition civile ; Plan de succession Plan d’expérience ; Point Objectif de Reprise ; Point Unique de Faiblesse ; Pression Qualité Risques Système de Management Intégré ; Technique de concassageTemps Objectif de Reprise ; Théorie des contraintes ;

 Voir ausi différents termes concepts de ce lexique ex : 

       Clause(S) ; Garantie(S)

     Loi de Carlson ; Douglas; Murphy; Parkinson; Sauvegarde... ; de sécurité financière ; de confiance en l'économie numérique ;

       Théories dont : de l'agence ; de l'enracinnement ;

--------------------

infos Infos :

- Le blog du management de projet "DantotsuPM" vous offre un excellent article  :

     Comment manager les problèmes sur vos projets ? Solutions et astuces pour éviter qu'ils les écrasent


- "Livre blanc de Blascom-IT" :-

" Sécurité des systèmes d’Informations : La qualité, les méthodes et leurs process à mettre en oeuvre pour atteindre un niveau de sécurité optimal."


- Livre, rubrique : Solution pour... = "Optimiser les Risques de l'Entreprise"

              Auteurs : Vincent Iacolare et Christophe Burin - Voir le site "talentrepreneurs"


- Livre : « Le management des risques de l'entreprise » Institut de l’Audit Interne – Edition d’organisation


Baromètre du Risk Management 2011 – A télécharger/PROTIVITI

 

- Mettez un peu de Management de Risques dans votre "Moteur" Projet !
Article : Marc Burlereaux Certifié RMP® Membre Fondateur du PMI® - Project Management Institute - Pôle des Pays de Savoie