Lexique
Management Participatif Imprimer Envoyer

Le  management participatif est basé sur une évolution de l’organisation scientifique du travail du fait que ce concept de Taylor a finit de produire ses effets bénéfique et a engendré des travers qui nuisent à la performance des individus et entreprises.

 

Le principe du management participatif peut se résumé en quelques points :

Habilitation : Qui est la reconnaisance des individus autrement que par le simple rendement. Ainsi elle  génère la motivation et aussi la satisfaction de l’accomplissement (Dernier échelon de la pyramide des besoins de Maslow)


-  Information : Cette habilitation ne peut se concevoir sans une bonne communication, évitant les déperdition d’informations nuisibles à l’efficience et une formation permanente donc actualisée à tous les échelelons pour valoriser chacun des collaborateurs.


Décision et Gouvernance : Les décisions doivent être prises au niveau le plus pertinent. Ce qui implique la responsabilisation et la délégation quand c’est souhaitable et possible.

Cette coopération créera une véritable culture d’entreprise qui fortifiera les relations et optimisera les prises de décisions.

Management d’équipe et engagements individuels pour susciter l’innovation et l’efficience qui favoriseront la pérennité des activités par la qualité des produits, services et relations…

 

Cette pratique de gouvernance d’entreprise permet au plus haut niveau d’appliquer d’autres concept de responsabilisation et de participation comme la gestion de projet, de mettre en place des processus tels qu’un Plan de Continuation d’Activité, de tendre vers des concepts de qualité et de développement durable au service de la performance.

 

La mise en place du management participatif implique le pragmatisme :

- Une volontée délibérée des dirigeants qui s’inscrit dans une stratégie durable de gouvernance ;

- Des méthodes relationnelles axées sur l’écoute des autres et la valorisation de chacun ;

- Des outils  de communication particulièrement adaptés à l’innovation et la mobilité

C’est un véritable projet de conduite du changement qui doit aboutir à l’amélioration continue !

 

Attention : Comme dans tous les domaines l’excès est nuisible. Ainsi chacun doit être à sa place !

Il ne s’agit pas que les cadres se contentent de déléguer mais que chacun donne le meilleur de lui-même.

Les dirigeant restent également les seuls à assumer leurs responsablités décisionnelles notamment sur les grandes orientations stratégiques mais aussi en matière juridique. 

L’objectif n’est pas non plus de tomber dans la « réunionite » sous prétexte de communiquer , de dialoguer, etc.

L’objectif est d’agir, tous ensemble et dans le bon sens.

 

 Voir : Abilene (Paradoxe) ; Amélioration continue ; Communication ; Conduite du changement ; Contrat ; Délégation(S) de paiement, de pouvoirs et de signature ; Développement durable ; Dilemne du prisonnier ; DMAIC ; EFM ; EMOFF-FFPM ; Gouvernance ; Habilitation Loi de Parkinson ; Management de projet ; Management d’équipe ; Management de risques Management des Relations de Partenariat-PRM ; Management du rendement ; Management Intelligent ; Mandat ; Performance ; Plan de succession Pragmanagement ; Procrastination Pyramide des besoins ; Qualité ; Responsabilité ; Ressources humaines ; Roue de Wallace ; Théorie(s) ; Transformation organisationnelle ; Travail collaboratif Visite de terrain ; XRM ;


 infos Infos :